Bekar et les Imposteurs: Inconscient

Bekar est le pseudo adopté par Benjamin Karchen lorsqu’il décide de monter ce groupe en 2008, après avoir erré entre plusieurs styles. En lisant sa biographie, je suis ravi de voir que nous avons tous les deux étudié la flûte traversière, lui au conservatoire de Charrenton et moi à Nogent (deux villes voisines dans le département du Val de Marne). Nous sommes mélomanes, musiciens, curieux et avides de métissages musicaux novateurs. Nos parcours ont bifurqué mais nous nous sommes retrouvés, lui musicien professionnel et moi modeste historien, autour d’une passion commune pour le klezmer et la chanson yiddish.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’écris ces quelques lignes pour présenter un groupe qui ne semble pas avoir peur de sortir des sentiers battus pour proposer un genre musical que l’on trouve assez rarement, sinon jamais, le rock yiddish. Pour être plus précis, Bekar ne fait pas dans la chanson yiddish arrangée dans un style rock mais dans la « chanson rock aux accents yiddish ». La nuances est de taille puisque, dans le yiddish, tout est une histoire d’accent, d’intonation, de krekhts que Bekar maitrise à la perfection. Bekar, qui est passé de la flûte au piano, est donc, comme je le disais, accompagné d’imposteurs avec lesquels ils sillonnent la France entière, dans les festivals et les salles de concerts, pour le plus grand bonheur d’un public qui semble s’accroitre de manière exponentielle, et ce depuis 2008.

Ne vous y trompez pas, les Imposteurs n’en sont pas réellement, pas plus qu’ils sont inconscients. Quentin Treuer au piano, Vincent Lagalie à la guitare, Mathis Dervaux au violon, Santiago Courty à la batterie et Nicolas Féron à la basse, tous savent parfaitement ce qu’ils font. Un imposteur se fait passer pour ce qu’il n’est pas, il usurpe, laisse paraitre pour être quelqu’un d’autre. L’imposteur est un faussaire de l’identité. Mais dans ce cas, il n’y a pas vraiment imposture dans la mesure où tous les membres de ce groupes ne sont pas seulement musiciens mais virtuoses, d’une part, et parce qu’il est évident que l’identité de ces musiciens transpire dans leur musique d’autre part. Bekar et les Imposteurs, en ce sens, c’est un peu comme Yom et les Wonder Rabbis. Les musiciens de Bekar ne sont des imposteurs, bien au contraire, tout comme les musiciens de Yom n’ont pas été recrutés dans une agence de super-rabbins.

Voyez plutôt dans cette imposture musicale fictive comme un camouflage, un moyen de passer d’une identité à une autre, ou d’en cumuler plusieurs dans le but de produire une musique qui incorpore autant de tendances, de courants et de sensibilités. C’est grâce à ce que j’appellerais cette fluidité ontologique, cette capacité à changer d’être, que les musiciens utilisent pour devenir ce qu’ils sont à travers ce qu’ils font, que le groupe parvient à mélanger le rock, la chanson yiddish (Di Grine Kuzine, Mazl) et la chanson française (La Vie Va, Les Mains), mais aussi le ska et le tango parmi d’autres influences. Bekar et les Imposteurs, c’est l’audacieuse et savoureuse rencontre des Négresses Vertes et du folk des Balkans, de Gotan Project et des Rita Mitsouko.

Je recommande donc vivement de jeter un coup d’œil attentif à ce groupe, d’aller le voir sur scène, de demander aux musiciens leur papier d’identité au cas ou un doute persisterait après la performance, et de soutenir une imposture si plaisante et inoffensive en visitant ses responsables sur békar.fr, myspace, facebook ou youtube. Leur premier album, « Inconscient », est déjà sorti et le bruit court d’ailleurs à propos d’un deuxième opus qui devrait voir le jour dans quelques mois. Mais je ne vous en dirais pas plus, si je continue de vanter leurs méfaits, on pourrait finir par m’accuser de complicité…

Bekar album

2 Comments

Laisser un commentaire

  1. Excellent bro! Hello de deauville avec garou !! Toujours le même temps de bouse mais on se marre bien Ça roule toi?

    Scott Kiman

    >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s