You Shouldn’t Know From It: « It’s Klezmer »

Ce nouvel album, donc, reste dans la continuité d’un défi lancé aux musiciens contemporains: restituer l’esprit du klezmer du début du siècle précédant sans perdre de vue l’innovation qu’implique la réactivation du répertoire, ni ternir ou pervertir toutes ses subtilités. Les musiciens de YSKFI, un anagramme auquel on préférera certainement le nom entier, ont relevé le challenge avec toute l’audace et le brio dont ils sont capables.

La clarinette de Samuel Maquin, avec l’accordéon de Sanne Möricke, rend un hommage à Naftule Brandwein en réinterprétant Freylikher Yontov et Der Yiddishe Soldat (à l’origine enregistré par Nifty sous le titre: Der Yididhe Soldat in Di Trenches lors de sa dernière session en 1941). Ce duo qui est pour moi le noyau de cet album, avec par exemple la Hora ou encore l’introduction de Mi firt di kole, est sublimé par la douce voix de Sasha Lurje (I Droysn, Tants, tants, Vos hot lieb a yidele), et marqué par les habiles roulements militaires de Hampus Melin, réminiscences de la conscription forcée et du Lieutenant Joseph Frankel.

Le klezmer est devenu une affaire diplomatique, le produit d’un alignement sur un répertoire traditionnel et une esthétique moderne, la coopération internationale de musiciens rassemblés sous l’égide d’une maison de disque devenu une véritable institution, Oriente Musik, le label indépendant au sein duquel les artistes du klezmer et de la chanson yiddish rivalisent d’excellences. Je voulais réserver le mot de la fin pour Samuel Maquin, compatriote et ami, mentsch parmi les mentschn, dont j’estime les concours de luthier, l’amitié simple et la technique limpide. Merci à toi et à tes camarades klezmorim pour cet album remarquable. Tu sauras leur traduire, dans les grandes lignes, cet humble hommage à vos talents.

Visitez le site du label Oriente Musik pour commander cet album et en savoir plus sur les dernières nouveautés des musiques yiddish et klezmer.

it's klezmer
Samuel Maquin: clarinette – Sanne Möricke: accordéon – Michael Tuttle: contrebasse – Hampus Melin: percussions – Sasha Lurje: chant
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s